Réussir l’élevage des poulets de chair: préparation de la poussinière(1) 

La Star-up Kivu Kuku Poultry Farm spécialisé dans l’élevage des volailles, donne les conseils aux personnes qui veulent s’investir.

Véritable source de revenus, cet élevage permet de créer des richesses en un temps court.  Selon la Star-up Kivu Kuku Poultry Farm, pour le cas des poulets de chair, le cycle d’exploitation dure deux (2) mois. Il démarre par l’acquisition des « poussins d’un jour » qui devrait atteindre un poids moyen de 1,80 kg au bout de deux (2) mois d’engraissement. La ration alimentaire journalière retenue par sujet est établie à une moyenne de 81,67 grammes d’aliment volaille.

Mais, avant d’accueillir ces poussins, comment prépare-t-on la poussinière ?

 1- Installer la garde en délimitant une partie du bâtiment à l’aide d’un isorel ou des bottes de paille sur une hauteur de 50 à 60cm pour que les poussins ne s’éloignent pas de la source de chaleur et aussi réaliser une économie d’énergie et de paille.

La densité prévue est de 40 à 50 poussins par m2. 

2- Etaler la litière à base de paille ou de copeaux de bois sachant que la quantité à mettre en place varie de 4 à 5kg par m2 sur une épaisseur de 5 à 8cm pour un démarrage en saison sèche et 8 à 10cm pour un démarrage en saison humide,

  • Pulvériser une solution antifongique, - Remettre en place le matériel premier âge tout en vérifiant son fonctionnement, - Réaliser une deuxième désinfection lorsque tout le matériel est en place.

Chauffage

4- Allumer les sources de chauffage et surveiller leur bon fonctionnement : Le préchauffage évite la condensation dans la zone de contact sol/litière. Ceci est observé fréquemment sur les sols en terre battue ou dans les bâtiments cimentés. Lorsque la condensation se produise, il y a démarrage de fermentation anaérobique et dégagement d’ammoniac.  

La durée du préchauffage varie selon les conditions climatiques, l’isolation du bâtiment et la qualité de la litière. Le temps de préchauffage sera d’autant plus long que les températures extérieures sont basses et que l’épaisseur de la litière est importante. Ce temps est de 36 à 48 heures avant l’arrivée des poussins en saison pluvieuse et 24 heures en saison sèche suffisent. Pour un chauffage localisé les sources de chaleur doivent être placées à une hauteur de 80 à 120cm et inclinée sur un angle de 45 ° par rapport à l’axe l’horizontal. Cette position augmente la surface de chauffage, facilite l’évacuation des gaz de combustion et évite les incendies

5-  Remplir les abreuvoirs avec de l’eau sucrée (20 grammes de sucre dans un litre d’eau) pour que l’eau d’abreuvement prenne la température ambiante et donner de l’énergie facilement utilisable par les poussins.

Note: - Aujourd’hui le hasard n’existe plus en production avicole et la réussite d’un élevage dépend beaucoup des capacités de l’éleveur à maintenir à son meilleur niveau le confort physiologique des oiseaux via la maîtrise des conditions d’ambiance. Tout inconfort thermique et nutritionnel peut avoir des répercussions sur l’équilibre physiologique de l’animal, son état de santé et ses performances zootechniques.

- Il est très important, particulièrement durant les deux premières semaines de vie du poussin, d’éviter les courants d’air surtout en saison pluvieuse.

Agriconseil du mois

Garfa Fatimé Aldjineh, la 2ème femme architecte de l'histoire du Tchad qui élève des poules pondeuses: «Il faut que mes sœurs sachent qu’il n’y a pas de métiers spécifiques aux hommes, car nous pouvons faire autant qu’eux. Nous devons innover et croire en nos potentiels pour arriver au bout de nos rêves. Etre humble dans ce qu’on fait et toujours demander des conseils pour mieux avancer».

ad-banner3