Le Tchad, la RDC et le Cameroun parmi les champions de l’importation de nourriture en Afrique

Selon la carte de nutrition de l’Afrique du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Au marché central de Douala, des fruits, légumes et autres féculents pullulent. A Bangui, Kinshasa ou N'Djamena, l’abondance de manioc et autres tubercules, peuvent nous faire croire que la population mange à sa faim. Que non ! D’après la nouvelle carte du  Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) sur la nutrition en Afrique, le Cameroun, le Tchad et la République centrafricaine figurent parmi les pays qui importent le plus de nourriture sur le continent.

D’après cette carte, des pays d’Afrique centrale figurent parmi les 30 champions d’Afrique. Le Tchad importe 25, 3%  de sa nourriture, la République centrafricaine, 15,2% et Cameroun en importe 19,9 %. Dans ces deux derniers pays,  2,3 millions de personnes sont sous-alimentées, loin derrière les 31,6 millions d’éthiopiens frappés. Pourtant, au Cameroun par exemple, les terres arables occupent 13,1 % de son territoire.

L’Afrique importe pour 50 milliards de dollars

« Trop de personnes souffrent encore de la faim en Afrique. La faim dérive de la pauvreté, mais cette carte présente aussi les fenêtres d’opportunité pour les dirigeants africains afin qu’ils prennent conscience de la l’immense agricole du continent pour assurer la production de nourriture », a indiqué Kefilwe Moalosi, Nutrition Programme Officer de l’agence NEPAD.

Pourtant, les chefs d’Etat s’étaient engagés lors du sommet de Maputo au Mozambique en 2003, a consacré  au moins 10% de leur budget national à l’agriculture. Plus de 10 ans plus tard, l’Afrique importe encore pour 50 milliards  de dollars de nourriture, chaque année.

Par la rédaction

Voir la carte complète ici

Plus dans cette catégorie :

Agriconseil du mois

Quand vous voulez vous lancer dans l'agriculture, si vous le voulez vraiment, lancez-vous. De nombreuses personnes vont tenter de vous décourager. Foncez en cherchant toujours à apprendre sans avoir peur d'échouer. Faites de l'agriculture votre métier et vous ne manquerez jamais de rien», Carine Poupoum, 33 ans, jeune agricultrice à l'Est du Cameroun. Elle épargne 500 000 F. Cfa par an grâce à la terre.